received anonymously (see above, or click here to view video from the action):

"In the night from sunday 1 to monday 2 september 2019, activists have open the doors, the trapdoors and hundreds meters of fences from a 'organic' chickens farm. There were 3 concentration camps confine, in total, more than 13000 chickens!
So, the chickens had a chance to run away."

French:
"Dans la nuit de dimanche à lundi, nous avons œuvré dans un élevage de poulets destinés à la consommation. Cette action -qui est très loin d'être un acte de pur vandalisme- consiste à rendre la liberté volée aux animaux injustement exploités. Nous faisons partie d'un mouvement citoyen antispeciste qui combat le specisme. Celui-ci soutient un courant de pensée qui instaure une hiérarchie arbitraire entre les différentes espèces. L'élevage bio n'est pas exempt d'agonie et de mort et tuer avec respect est une ineptie. Nous avons croisé de nombreuses dépouilles décharnées sur notre passage, tandis que les autres, dans un piteux état, baignaient dans leurs propres excréments. Faire naître et élever des individus dans le but de les abattre (pour consommer leur chair) n'est pas nécessaire. La société avancée dans laquelle nous évoluons nous permet de vivre parfaitement en consommant des végétaux. Il est primordial de condamner fermement la procréation intempestive et le massacre des animaux non humains. Nous visons un système oppressif dans sa globalité et il doit être enrayé et/ou dénoncé.
Cessons de regarder sans agir et mettons un terme à cette chaîne infernale de torture et d'exploitation."