received anonymously (see above, or click here to view video from the action):

"On the night of October 20th, in the Paris region, we released a partridge exploited as a decoy.

Hunters raise and exploit people of other species, lock them in cages or tie them to strings to attract their peers and then kill them all.

We do not know how long this person was locked up in this cage, and we can only imagine the number of his/her congeners he/she saw die before her/his eyes.

The cage was at the edge of a wood, near a field. We cut the wire mesh from the cage using scissors for metal. Then we took the person with us to free him/her in a forest where hunting is less present and where he/she will not be tempted to come back to eat where he/she was being held.

What we have done is illegal because speciesism is the norm. Exploitation and killing is socially accepted, and those who actively oppose it to help the victims are tracked down, tried and locked up by the state.

Revolt with us against all the oppressive norms, destroy what allows them to continue, and this, until the end of all dominations!"

French:
"Dans la nuit du 20 octobre, en région parisienne, nous avons libéré un.e perdrix / garbon exploité.e en tant qu’appelant.e.

Les chass.eurs/euses élèvent et exploitent des personnes d’autres espèces, les enferment dans des cages ou les attachent à des ficelles pour attirer leurs congénères et ensuite tou.te.s les assassiner.

Nous ne savons pas depuis quand cette personne était enfermée dans cette cage, et nous ne pouvons qu’imaginer le nombre de ses congénères qu’elle a vu mourir sous ses yeux.

La cage était à la lisière d’un bois, proche d’un champs. Nous avons découpé le grillage de la cage à l’aide de ciseaux à métaux. Puis nous avons emmené la personne avec nous pour la libérer dans une forêt où la chasse est moins présente et où elle ne sera pas tentée de revenir manger à l’endroit où elle était détenue.

Ce que nous avons fait est illégal, car le spécisme est la norme. Exploiter et tuer est socialement admis, et celleux qui s’y opposent activement pour aider les victimes sont traqué.e.s, jugé.e.s et enfermé.e.s par l’État.

Révoltez-vous à nos côtés contre toutes les normes oppressives, détruisons ce qui leur permet de perdurer, et ce, jusqu’à la fin de toutes les dominations !"