received anonymously:

"Around May 20, 2020, in a forest in France, we, antispeciesist activists, destroyed 6 hunting towers.

We acted in broad daylight, with a hidden face, and without equipment.

It is important to remember that it is not necessary to wait for the night to practice this kind of actions. And that it is not always necessary to be equipped with tools to destroy the things that allows them to kill.

Go there on weekdays, hide your face in order to not be identified by cameras on the way and leave your phone at home.

Be two or three trustworthy people so that there is one person that keeps watch while the others destroy the hunting towers. Take binoculars to see people who would come, way before they see you.

When you find a hunting tower, topple it, force on the legs until they break, destroy a maximum of important parts so that it will not be easily reassembled, tag on it an antispeciesist message, and follow the security culture rules to not be found by the police.

Having no tools is less cumbersome and less suspicious in the event of a police check on the way. The sound of wood breaking in a forest attracts less attention than the noise of a manual or electric saw. The preparation time is shorter, and day walks in the forest combine the useful with the pleasure.

We know that many of you have more free time during the day rather than at night. And we also know that few people know that direct actions can be done during the day, sometimes being even less risky at these times ... so don't wait! Go for it !

Let's destroy everything used to assassinate non-human animals in the forests, and act to abolish Speciesism in all shape or form! Until the end !"

French:
"Aux alentours du 20 mai 2020, dans une forêt en France, nous, activistes antispécistes, avons détruit 6 tours de chasse.

Nous avons agis en plein jour, à visage caché, et sans matériel.

Il est important de rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'attendre la nuit pour pratiquer ce genre d'actions. Et qu'il n'est pas forcément nécessaire d'être équipé.e.s d'outils pour détruire le matériel qui leur sert à tuer.

Allez-y en semaine, cachez votre visage pour ne pas être identifié.e par les caméras sur le chemin et laissez votre téléphone chez vous.

Soyez deux ou trois personnes de confiance pour qu'il y ait une personne qui surveille pendant que les autres détruisent les tours de chasse. Prenez des jumelles pour apercevoir les gens qui arriveraient au loin avant qu'ils/elles ne vous voient.

Quand vous trouvez une tour de chasse, faites-la tomber au sol, forcez sur les pieds jusqu'à ce qu'ils cassent, détruisez un maximum de pièces importantes pour qu'elle ne soit pas remontable facilement, taguez dessus un message antispéciste, et suivez les règles de culture de sécurité pour ne pas être retrouvé.e.s par la police.

Le fait de ne pas avoir d'outils est moins encombrant et moins suspect en cas de contrôle de police sur le trajet. Le bruit du bois qui casse dans une forêt attire moins l'attention qu'un bruit de scie manuelle ou électrique. Le temps de préparation des sorties est moins long, et les balades de jour en forêt allient l'utile à l'agréable.

On sait que vous êtes plus nombreuses et nombreux à avoir du temps libre en journée plutôt qu'en pleine nuit. Et on sait aussi que peu de gens savent que les actions directes peuvent aussi être réalisées le jour en étant parfois même moins risquées dans ces moments là... alors n'attendez plus ! Allez-y !

Détruisons tout ce qui sert à assassiner les animaux non-humains dans les forêts, et agissons pour abolir le Spécisme sous toutes ses formes ! Jusqu'à la fin !"